DARRIGRAND : Bijoutier-Joaillier de pères en fils...


Jules et Elisabeth Darrigrand créent leur boutique d’horlogerie au 13 rue du commerce (renommée rue Aristide Briand) à Orthez. 5 ans plus tard, ils déménageront de quelques mètres, au 15 de la même rue. Ils y vendront de l’horlogerie, de la bijouterie, de l’orfèvrerie…et des lunettes !
Jacques, leur fils, intègre le commerce, après des études d’horlogerie à Lyon.
Jacques et Yvonne prennent les commandes du magasin en développant le rayon orfèvrerie et art de la table.
Claude, leur fils aîné, se joint à eux après des études d’horlogerie à Cluses. Leur travail en commun permet à l’entreprise de prendre de l’ampleur pour atteindre un effectif de 10 personnes dans les années 80.
Après 44 ans de travail dans les mêmes murs, Jacques décide de prendre sa retraite et laisse à Claude et Annie son épouse, les rênnes de l’entreprise.
Le commerce évoluant vers la nécessité d’une spécialisation, le rayon art de la table est agrandi et transféré de l‘autre côté de la rue.
Nicolas, leur fils aîné, attiré par le métier de bijoutier-joaillier depuis tout petit, suit une formation de bijoutier à Valence puis rejoint l’ affaire familiale. Bénéficiant de la présence de son père au magasin, il poursuivra sa formation pendant plusieurs années.
Claude profite de la possibilité de prendre sa retraite laissant à Nicolas le soin de continuer le travail commencé il y a 88 ans
Création et mise en ligne du site internet permettant de mieux nous faire connaître par l’intermédiaire du Web, afin de manifester notre attachement au travail artisanal privilégiant ce que les générations précédentes ont commencé : une relation de proximité et de confiance.
Une nouvelle activité au sein de la boutique a vu le jour : le Dépôt/Vente de bijoux d’occasion confiés par des clients. Des bijoux qui ont été rigoureusement sélectionnés sont mis en vente.
Cette nouvelle activité reçoit un très bon accueil et nous confirme dans notre choix et répond à une demande.
La création, la transformation, la fabrication et la réparation de bijoux prenant une part de plus en plus importante dans notre activité, nous créons dans la boutique, à la vue des clients, un nouvel atelier qui nous permet d’accueillir notre première apprentie formée en vue de l’obtention d’un BMA Bijouterie (Brevet des Métiers d’Art).